mercredi 2 mai 2018

TRANSPARENCE - 26/04/2018




Grâce à de fructueux contacts entretenus par certains élèves, et relayés avec enthousiasme, un projet total s’est avéré possible grâce à l’ADL, sur le site en pleine reconversion de Saint Gobain (glaceries Saint Roch).

Touchés évidemment par le cadre des anciennes activités et l’historique de ce site, très présent dans la vie locale, nous avons insisté dès le départ pour que le passé ne soit à considérer que comme tremplin dans la genèse de ce projet, un petit peu comme la tradition dans une société humaine en pleine mutation. Chemin, mutation, espoir et surtout reconversion apparaissent comme des voies pavées d’attente grâce au dynamisme auquel il nous faut rendre hommage.

Tenant compte de ces réflexions, et d’un commun accord, à l’image du levant sur un paysage, un thème axé sur la lumière et basé sur le thème de la transparence a été proposé aux photographes et dessinateurs de l’Académie.


Oeuvrant donc dans ce sens, et portées par ce projet thématique, diverses sensibilités se confrontent autour de cet ouvrage en gestation, qui donne lieu à une exposition dans ce lieu même, à partir du 26 avril prochain. 




































lundi 26 février 2018

VITAMINES'ARTS 47 - 01/03/18

ANNE LELOUP et BERNARD VILLERS



L’amicale, la direction, les professeurs et les élèves de l'Académie des
Beaux-Arts de Tamines sont heureux de vous inviter au vernissage de
l’exposition organisée par l’Amicale de l’Académie des Beaux-arts avec le
concours de l’Administration communale de Sambreville,

le
 JEUDI 1er MARS 2018 à 18h30
ACADÉMIE DES BEAUX-ARTS
1 - Place du Jumelage - 5060 - TAMINES (Sambreville)

Dans l'attente de vous rencontrer, nous vous remercions de votre attention.

A et B

Formes, peintures, lithographies d’Anne Leloup
Parfois décrit comme un mouvement, un élan, une fuite, ce travail de recherches explore le minéral, le végétal et le corps dans ce qu’il en reste.
Petites traces, rebuts, mémoires se mettent alors en mouvement pour devenir autonomes et créer leur propre vocabulaire.
Dessins, collages, interventions de Bernard Villers
De prime abord il ne se passe rien ou presque rien. Les feuilles sont quasi blanches, la couleur est suggérée, le dessin se cache souvent au dos du papier…
Quelque chose peut se passer, cependant, si le regard s’attarde un tantinet. De ce regard alors peuvent naître une forme, une couleur, un dessin, voire un dessein.